Allergologie et immunologie

Si vous ne trouvez pas l’information que vous recherchez, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone, email ou formulaire de contact. Notre équipe et nos médecins sont à votre disposition pour répondre à vos questions.

Définition

L’allergologie et l'immunologie couvrent deux domaines complémentaires. Comme son nom l’indique, l’allergologie a trait à la prévention, au diagnostic et au traitement de toutes les formes d’allergie et des maladies qui y sont liées. Une allergie est une pathologie immunitaire qui s’active en raison d’une hypersensibilité à certaines substances. La sphère de compétences du spécialiste de cette discipline s'étend, pour des raisons évidentes, à l'immunologie.

La famille des maladies de type immunologique regroupe un grand nombre de pathologies dans lesquelles le système immunitaire, normalement programmé pour défendre l’organisme contre des agents pathogènes extérieurs (qui provoquent les maladies infectieuses), agresse ce même organisme, entraînant la dégénérescence progressive des tissus et des organes.

L’immunologie clinique se concentre sur les affections qui découlent de cette altération du système immunitaire. Parmi ces maladies, on retrouve les maladies allergiques, les immunodéficiences (affaiblissement des défenses immunitaires par manque d’anticorps), les maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques), ainsi que les maladies inflammatoires et auto-inflammatoires.

Qu’est-ce qu'une allergie ?

L’allergie indique une condition pendant laquelle des mécanismes immunologiques sont activés dans l’organisme, déclenchant ainsi une réponse immunitaire excessive face à une substance extérieure. Ces substances, appelées « allergènes », sont inoffensives pour la plupart des gens, mais elles sont considérées comme dangereuses par l’organisme de la personne allergique, qui réagit en produisant des anticorps spécifiques (réagines ou IgE). Le pollen et les poils de certains animaux, par exemple, font partie des allergènes les plus courants.

Quels sont les causes et les symptômes de l’allergie ?

Parmi les facteurs principalement responsables des réactions allergiques, on retrouve :

  • les allergènes présents dans l’air, tels que le pollen, les poils des animaux, les acariens et les moisissures ;
  • certains aliments, tels que les œufs, le lait, le poisson, les crustacés, les noix, l’arachide, le blé, le soja ;
  • les piqûres d’insectes, tels que celles des abeilles ou des guêpes ;
  • des médicaments ;
  • des substances irritantes pour la peau, telles que le nickel et le latex.

Les symptômes des allergies sont la manifestation de la réaction allergique causée par la libération de médiateurs chimiques (p. ex. l’histamine) en réponse à la rencontre entre les allergènes et les anticorps.

Les parties du corps les plus souvent touchées par les symptômes des maladies allergiques sont les suivantes :

  • Le nez, qui peut se boucher comme si vous aviez un rhume, avec un gonflement des muqueuses nasales, des éternuements et un écoulement de liquide (rhinite allergique).
  • Les voies respiratoires inférieures, avec des problèmes au niveau du souffle, qui peut devenir haletant (irritation, bronchoconstriction, crises d’asthme).
  • Les yeux, qui peuvent devenir rouges, démanger et pleurer (conjonctivite allergique).
  • La peau, avec différentes manifestations, allant des rougeurs jusqu’à la desquamation (dermatite allergique, telle que l’eczéma ou l’urticaire et la dermatite de contact).

En plus des parties du corps mentionnées ci-dessus, d’autres symptômes peuvent se manifester au niveau de la bouche (p. ex. gonflement des lèvres ou de la langue), du visage et de la gorge. La gravité des réactions allergiques peut varier de manière significative d’une personne à une autre, d’une petite irritation au choc anaphylactique, une réaction allergique grave et potentiellement mortelle.

L’allergie au nickel, par exemple, est l’une des principales causes de la dermatite de contact. Cette allergie se déclenche souvent à cause du port de boucles d’oreilles, de montres ou de l’utilisation d’autres objets métalliques. Cependant, étant donné qu’il s’agit d'un métal très répandu dans l’environnement, l’allergie au nickel peut également se déclencher lorsque la personne entre en contact avec des objets du quotidien (clés, monnaie, poignées de porte). 

Parmi les allergies alimentaires, l’allergie aux œufs est l’une des plus courantes, notamment chez les enfants. Les symptômes les plus fréquents sont : urticaire, rhinite allergique, problèmes digestifs (p.ex. crampes, nausées et vomissements), toux et essoufflement.

Diagnostic et prise en charge du patient allergique

Pour s’assurer que le patient souffre bien d'une allergie et établir un diagnostic, le spécialiste en allergologie et immunologie peut procéder à une prise de sang et/ou des tests cutanés.

Parmi les examens les plus souvent réalisés pour confirmer la sensibilité à un allergène, on retrouve :

  • Le prick test : fréquemment utilisé pour dépister les allergènes d'origine alimentaire et respiratoire. À l’aide d'une aiguille, le spécialiste fait pénétrer l’allergène à travers l’épiderme. Après 15 à 30 minutes, on peut observer la réponse cutanée : l’examen est considéré positif si un bouton rouge et prurigineux apparaît. Si l’on suspecte une allergie alimentaire, mais que le prick test est négatif, il est possible de recourir à un examen très similaire : le prick by prick test. Ce test prévoit l’utilisation directe de l’aliment frais à la place de l’extrait allergénique dilué.
  • Le patch test : utilisé pour identifier les allergies cutanées, telles que l’allergie au nickel. L’examen consiste à appliquer des patchs contenant des extraits allergisants sur la peau et à évaluer la réaction de la peau à l’allergène.
  • Le test radioallergoabsorbant (RAST) : examen du sang qui consiste à rechercher des anticorps spécifiques (les IgE, c.-à-d. les immunoglobulines E) dont la présence indique une hypersensibilité à un allergène.

Il n’existe aucun traitement définitif contre les allergies. La première arme de défense est sans aucun doute la prévention. En effet, le moyen le plus efficace et le plus sûr pour éviter toute réaction allergique est d’éviter tout contact avec les allergènes. Cependant, c’est bien souvent impossible, surtout dans le cas des allergènes présents dans l’air, tels que le pollen et les acariens.

Le traitement des maladies allergiques peut se faire via l’administration de médicaments visant à réduire les symptômes. Il s’agit de médicament à prendre par voie orale, ou sous forme de spray nasal ou de collyre. Les plus connus sont les corticoïdes, les antihistaminiques et les décongestionnants.

Il est possible de traiter le patient non seulement contre les symptômes, mais également contre les causes de l’allergie. Dans cette optique, l’immunothérapie joue un rôle fondamental. L'immunothérapie consiste à administrer des doses croissantes de l’allergène afin d’augmenter la tolérance du patient face à l’allergène en question, jusqu’à obtenir une désensibilisation complète.

 

Encore des questions? Nous sommes à votre disposition, n’hésitez pas à nous contacter. 

Médecins

  • Veuillez sélectionner une clinique de votre choix pour consulter la liste complète des médecins.

Contactez-nous