Neuralthérapie

La neuralthérapie consiste à administrer des injections d’un anesthésiant faible et à efficacité locale de courte durée, généralement de la procaïne, dans des endroits du corps douloureux et sur des faisceaux du système nerveux végétatif.

La programmation nerveuse (les douleurs ou les troubles fonctionnels) est ainsi brièvement paralysée dans la zone traitée, ce qui permet à l’organisme de rechercher sa programmation normale. Lorsque la structure des organes n’est pas trop endommagée, la fausse programmation (de la douleur) peut ainsi être éliminée, et la programmation normale, récupérée.

Les douleurs au niveau des muscles, des tendons, des ligaments et des articulations sont souvent provoquées par des points de déclenchement (appelés trigger points) dans les muscles. Dans ces cas, la neuralthérapie peut apporter une aide efficace grâce à des infiltrations directes. Les cicatrices douloureuses ou guérissant mal ainsi que les inflammations chroniques peuvent également être traitées par des injections directes car la procaïne favorise la circulation du sang et présente des propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques. Dans des cas de troubles chroniques comme les maux de tête, les douleurs aux épaules et aux bras et les douleurs du bassin et des jambes, de plus grandes zones du corps peuvent être affectées. La thérapie est alors dirigée sur les centres nerveux correspondants. Étant donné que le système nerveux végétatif traite les stimuli sur la peau, le muscle, le squelette et les organes internes dans les mêmes cellules et transmet aussi bien les informations de régulation que les informations de troubles, les injections de procaïne visant à la régulation de ces centres nerveux sont particulièrement efficaces.

La neuralthérapie est notamment indiquée en cas de :

  • maux de tête
  • douleurs atypiques du visage
  • névralgies
  • douleurs au niveau de la nuque, des épaules et des bras
  • douleurs de poitrine
  • lombosciatiques sans compression
  • syndromes des jambes sans repos
  • douleurs fantômes
  • douleurs inexpliquées sur des cicatrices
  • maladie de Sudeck et stades préliminaires
  • trigger points
  • nervosité, palpitations cardiaques
  • vertiges
  • troubles de l’équilibre
  • problèmes de circulation du sang, s’il n’y a pas d’obturations organiques
  • troubles digestifs fonctionnels
  • inflammations chroniques

Médecins

  • Veuillez sélectionner une clinique de votre choix pour consulter la liste complète des médecins.

Clinique avec cette spécialité

Contactez-nous