Déchirure des ligaments

La déchirure des ligaments est une blessure typique des sportifs. Des changements de direction rapides ou des modifications brusques de la vitesse peuvent déchirer partiellement ou complètement les ligaments. Cependant, une simple entorse du pied dans la vie de tous les jours peut aussi entraîner une déchirure des ligaments.

Blessures les plus fréquentes

Les lésions peuvent affecter trois ligaments différents.

La déchirure du ligament externe dite aussi rupture du ligament externe. Le traumatisme en supination est la cause la plus fréquente de déchirure du ligament. Elle survient lors d’un faux mouvement en direction du bord extérieur du pied.

La rupture du ligament interne - le traumatisme en pronation - est beaucoup plus rare. Cette blessure est provoquée par un faux mouvement en direction du bord interne du pied.

Une blessure grave peut aussi engendrer une déchirure du ligament de la syndesmose. Il s’agit dans ce cas d’une déchirure du ligament de maintien situé entre le mollet et le tibia (ligament de la syndesmose).

Symptômes

Les signes typiques d’une déchirure ligamentaire sont l’enflure, l’épanchement sanguin et les douleurs au site affecté. Ces symptômes de rupture de ligament surviennent immédiatement après le faux pas et ils s’accompagnent d’une douleur fulgurante et soudaine. Outre les signes mentionnés ci-dessus, la charge complète est impossible en raison de la douleur, et on observe aussi une instabilité dans certains cas.  

Il faut alors contrôler la mobilité de l’articulation, car un froissement peut présenter des symptômes similaires. Si l’articulation est instable et si le blessé n’est pas sûr de pouvoir la mobiliser, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin.

Causes

Une rupture de ligament peut survenir en cas de changements de direction rapides mais aussi dans des situations durant lesquelles un élément extérieur déplace l’articulation hors de sa trajectoire normale.

Se « tordre la cheville » en marchant ou recevoir un coup sur l’articulation, p. ex. en jouant au hockey ou en tombant, font partie des causes usuelles.

Diagnostic

Les médecins parviennent en général à déceler une déchirure de ligament en examinant la cheville. Ils contrôlent la mobilité de l’articulation. par différentes méthodes, notamment le test du tiroir. Ce dernier permet de vérifier si l’os de la cheville peut être déplacé vers l’avant, contre le tibia. Ce mouvement du tiroir n’est possible que si le ligament externe est déchiré.

Ce test ne peut être pratiqué que dans les 48 heures suivant la blessure.

Outre ces examens, le professionnel de santé effectue aussi des radiographies et des échographies. Une imagerie par résonance magnétique (IRM) donne aussi un aperçu détaillé des structures ligamentaires dans des cas plus complexes.

Traitements

Le traitement d’une rupture du ligament de la cheville peut être conservateur (sans opération) ou chirurgical. La méthode de traitement dépend de la sévérité et de l’ampleur de la lésion.

Les premiers jours, il est important de soulager la cheville en la surélevant. Il faut aussi la refroidir pour diminuer l’enflure et les douleurs.

Une attelle, ou orthèse, aide à bien dérouler le pied en marchant et prévient une nouvelle torsion de l’articulation. Il faut la porter 24 heures sur 24 pendant une période de six semaines généralement.

Diagnostic de rupture de ligament : Quand faut-il opérer ?

Lorsque plusieurs ligaments sont déchirés et que la cheville est très instable, une intervention chirurgicale est conseillée. Lorsque la patiente ou le patient sollicite énormément sa cheville (sport de compétition notamment), une opération est le plus souvent pratiquée. Dans ce cas, la déchirure du ligament est suturée ou les ligaments sont reconstruits.

Soins particuliers

Après l’intervention, la cheville est mise au repos pendant six semaines. Une rupture de ligament usuelle nécessite huit à douze semaines pour guérir.

Un programme de traitement personnalisé est établi durant la période de récupération. Il comprend le repos de l’articulation via une attelle et une physiothérapie individuelle.

FAQ

Comment éviter une déchirure du ligament ?

Pour se protéger d’une déchirure des ligaments, il est important d’entraîner de manière intensive les muscles du tibia. Avant l’entraînement ou le sport, il est conseillé de s’échauffer correctement et d’étirer les muscles du mollet.

Y a-t-il des séquelles en cas de déchirure des ligaments ?

Si la déchirure ligamentaire n’est pas traitée correctement, il peut arriver que la cheville reste instable à vie et que la torsion se reproduise. Dans le pire des cas, une sollicitation incorrecte peut engendrer de l’arthrose.

Médecins avec cette spécialisation

Clinique de Genolier

Dr méd. Rayan Baalbaki

Spécialisation
Chirurgie du pied/de la cheville, Chirurgie orthopédique, Déchirure du talon d’Achille, Déchirure des ligaments, Douleurs au talon, Hallux valgus, Névrome de Morton, Arthrose de la cheville Voir plus
Clinique de Genolier

Dr méd. Chau Pham

Spécialisation
Chirurgie orthopédique, Chirurgie du pied/de la cheville, Déchirure des ligaments, Déchirure du talon d’Achille, Douleurs au talon, Hallux valgus, Névrome de Morton, Arthrose de la cheville Voir plus

Trouver un médecin

Nos spécialistes ont de nombreuses années d'expérience. Nous garantissons une évaluation et un diagnostique rapides et professionnels ainsi qu'un traitement selon les possibilités les plus modernes.