Infrastructure médicale

Nos salles d'opération et notre centre ambulatoire offrent à nos patients et à nos spécialistes des technologies de pointe dans une atmosphère agréable.

Unités de soins

La Clinique Générale-Beaulieu compte 3 unités de chirurgie, 1 unité de médecine, 1 unité d’oncologie ambulatoire, 1 unité ambulatoire chirurgicale.

Les soignants qui travaillent dans ces unités partagent des valeurs communes, pour offrir aux patients une prise en soins qualitative, sécuritaire et individualisée.

Dans un cadre confortable aux prestations hôtelières de qualité, le patient est entouré d’une équipe pluridisciplinaire (médecins, infirmiers, aides-soignants, diététiciens…) qui l’accompagne dans son parcours de soins.

Expérimentées et performantes, les équipes sont régulièrement formées pour assurer des soins d’excellence et spécifiques : soins de plaies, stomathérapie, oncologie, soins palliatifs. La clinique compte également une infirmière spécialisée en prévention et contrôle de l’infection, une clinicienne en charge de la formation interne, un groupe de praticiennes formatrices qui encadrent les étudiants HEDS, un groupe d'infirmières certifiées ERAS (Récupération améliorée après chirurgie), ainsi que 2 infirmières référentes cancer du sein.

A la pointe des nouvelles technologies et sensible aux nouvelles approches, la clinique innove en proposant un développement du plateau technique et de nouveaux savoirs–faires (massages thérapeutiques, hypnose…).

Fort de ses années d’expérience le personnel soignant place le patient et ses proches au centre de ses préoccupations.

Bloc opératoire

Le bloc opératoire est doté de 7 salles et donne la possibilité de répondre aux besoins relatifs aux différentes disciplines chirurgicales.

Une salle d’induction desservant chacune des salles d’opération permet ainsi d’assurer l’accueil du patient qui retrouve le médecin anesthésiste qu‘il aura préalablement rencontré en consultation pour effectuer le bilan préopératoire.

Pour faire face aux demandes toujours grandissantes des chirurgiens exerçant leur art, l’ensemble du plateau technique du bloc opératoire est équipé de tous les appareils les plus performants mettant ainsi la haute technologie à leur disposition. En effet, l’évolution médico-technique de ces dernières années restant incontournable pour un établissement de pointe, la Clinique Générale-Beaulieu offre un équipement médico-chirurgical dont la liste non exhaustive vous est présentée par type de spécialité chirurgicale.

La Clinique Générale-Beaulieu s'est orientée très tôt vers la chirurgie robotisée à l'aide du système Da Vinci ® (Intuitive Surgical) faisant office de pionnière dans ce domaine de la chirurgie mini-invasive. Nous sommes actuellement dotés de la dernière version du robot quatre bras en HD (Da Vinci® Xi HD) et d'une salle de projection en 3.

  • L'orthopédie
  • La chirurgie digestive
  • La chirurgie gynécologique
  • L'ophtalmologie
  • La chirurgie plastique
  • La chirurgie O.R.L
  • L'urologie
  • La neurochirurgie

Salle de réveil


La salle est gérée par une équipe spécialement formée et dédiée au réveil, ainsi qu'à l'USPOR (Unité de soins postopératoires et de réanimation), avec une formation spécifique en réanimation (ACLS).
Entièrement rénovée et agrandie en 2010, la salle fonctionne 24h/24. Elle est équipée de matériels de pointe :

  • Un éclairage à lumière blanche indirecte à intensité variable
  • 11 postes de réveil
  • 1 chauffe-sang Sahara
  • 2 appareils d'autotransfusion (Cell Saver®)
  • 3 chauffe-patient (Warm Touch)
  • 1 analyseur des gaz du sang
  • 1 lecteur instantané de glycémies capillaires
  • 1 analyseur HemoCue® de mesure instantanée de l’hémoglobine
     

Unité de soins postopératoires et de réanimation (USPOR)


Attenante à la salle de réveil, L'Unité de soins postopératoires et de réanimation (USPOR) a été entièrement rénovée en 2010. Elle fonctionne 24h/24 et se compose d'une équipe soignante formée aux soins aigus.

En ce qui concerne les équipements, l'USPOR dispose d'une lumière naturelle, pour le plus grand confort des patients et de l'équipe soignante, ainsi que d'appareils de dernière technologie afin d'assurer une prise en charge adaptée et efficace:

  • 5 postes de monitoring, dont un en chambre individuelle
  • 1 défibrillateur
  • 1 stimulateur cardiaque externe (pacemaker)
  • 1 appareil d'analyse du débit sanguin (doppler)
  • Des pompes PCA, appareils programmables permettant le contrôle de la douleur par voie intraveineuse ou péridurale
  • Des pompes volumétriques et pousse-seringues électriques
  • 1 respirateur
     

Centre ambulatoire

Ouvert en mars 2019, ce centre de chirurgie accueille les patients pour des interventions de chirurgie ambulatoire. Il s’adresse à tout patient quelle que soit la couverture d’assurance (base et complémentaire).

Avec une entrée dédiée située à côté de l’entrée principale de la clinique, il permet de différencier les parcours des patients hospitalisés et ambulatoires.
 

Le centre ambulatoire chirurgical comprend:

  • Une réception
  • Une salle d'attente
  • Des vestiaires
  • Un bloc opératoire avec 3 salles d'interventions
  • Une salle de réveil
  • Une salle de consultations
  • Une salle de stomathérapie
  • Un espace collation

Équipé des dernières innovations technologiques, il est aussi relié au bloc opératoire stationnaire, permettant aux médecins de se déplacer rapidement d'un espace à l'autre. Le centre est conçu pour que les patients ambulatoires soient pris en charge dans les meilleures conditions : limitation des transferts, optimisation de son confort, sécurité totale au niveau de l’environnement microbiologique.

L’accès au centre ambulatoire pour les personnes accompagnantes est autorisé à l’admission et à la sortie du patient uniquement.

Qu’est-ce que le robot Mako ?

La chirurgie assistée par bras robotisé Mako est une technologie développée pour les opérations de remplacement total ou partiel du genou, ainsi que de la hanche. Elle offre la possibilité à votre chirurgien orthopédiste de planifier le positionnement de la prothèse en fonction de votre propre anatomie, puis de réaliser l'opération en se servant du bras robotisé afin de retirer avec précision les parties endommagées de l’articulation concernée. Le but étant de recevoir la prothèse dans la position optimale pour permettre une fonction plus naturelle et physiologique de votre nouvelle articulation.

Cette technologie repose sur une reconstruction virtuelle en 3D de l'anatomie unique de votre genou basé sur les images d’un scanner préopératoire. Ce modèle sera synchronisé avec des repères anatomiques durant l’intervention. Ceci permet d’ajuster la planification, si nécessaire, pendant l'opération et préparer les surfaces osseuses avec une précision de l’ordre de 0.5mm.

Avec de multiples innovations technologiques au fil des ans, le Mako fête cette année ses 15 ans, avec plus de 1000 robots en fonction et plus de 300'000 interventions pratiquées à travers le monde.

Dans quel domaine utilise-t-on le robot Mako ?

Chirurgie du genou


La technologie Mako s’adresse aux patients atteints d’arthrose du genou. Ce robot chirurgical permet également d’implanter un prothèse totale ou partielle. 

Chirurgie de la hanche


Le robot Mako s’adresse également aux patients atteints d’arthrose de la hanche. Grâce à la reconstruction tridimensionnelle de l’articulation, il permet de retirer avec précision les parties endommagées ou encore la pose de prothèse.

Quels sont les avantages d’une opération avec le robot Mako ?


Près de 500 articles scientifiques ont évalué les différents aspects de cette technologie en la comparant aux techniques conventionnelles, soutenant le constat que l’utilisation du Mako offre des avantages tels que :

  • La réduction des douleurs postopératoires
  • Une diminution des pertes sanguines péri-opératoires
  • Une récupération fonctionnelle plus rapide
  • Une réduction des complications liées au positionnement des implants
  • Une meilleure préservation du stock osseux
  • Une réduction de la durée de séjour hospitalier
  • Peut être utilisé pour le remplacement partiel ou total du genou et de la hanche
  • Création et réalisation d’un plan chirurgical personnalisé à votre anatomie
  • Aide à la préparation optimale de l'os pour recevoir l’implant
  • Permet un placement plus précis et fonctionnel des implants
  • Permet à votre chirurgien d'avoir un contrôle et un degré de sécurité très élevé durant toutes les étapes de l’implantation de la prothèse
     
<p><a href=

Dr Davide Salvo, chirurgien orthopédiste
#TECHNOLOGIE – le bras robotisé MAKO
Découvrez le premier épisode d’une série de capsules vidéos dédiées au bras robotisé MAKO. Dr Davide Salvo, chirurgien orthopédiste à la Clinique Générale-Beaulieu, nous présente les avantages du bras robotisé MAKO et son utilisation en chirurgie prothétique du genou.

FAQ Robot Mako

Est-ce que le robot opère seul ?

Non. Le robot ne peut pas opérer seul. Il n’est uniquement capable d’assister votre chirurgien qui reste en contrôle des gestes durant toute l’intervention.

Que puis-je faire lorsque je suis porteur d’une prothèse ?

Votre chirurgien vous guidera dans les différentes étapes de votre rééducation. De manière générale, une fois que votre chirurgien vous aura donné son feu vert, vous pourrez progressivement reprendre l’intégralité des activités quotidiennes et de loisirs que vous effectuiez avant votre opération. Les activités à « bas impact » du type marche, golf, vélo, natation p.ex sont à privilégier, et sont tout particulièrement conseillés.

Combien de temps dure une prothèse ?

La durée de vie des implants va varier avec l’utilisation qu’en fait le patient. Plus la prothèse sera sollicitée plus celle-ci aura tendance à s’user rapidement. Actuellement, la durée de vie moyenne d’une prothèse du genou ou de hanche se situe entre 20 et 25 ans.

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est l’ensemble des manifestations cliniques et radiologiques observées lors de l’usure d’une articulation. Celle-ci concerne avant tout revêtement cartilagineux qui recouvrent nos articulations. Cette usure peut être responsable de douleurs, d’une déformation et une raideur. Elle peut affecter n’importe quelle articulation, mais les hanches et les genoux y sont particulièrement sujets.

Quels sont les symptômes de l’arthrose ?

L’arthrose se manifeste le plus souvent par la survenue de douleurs spontanées et progressives, d’une articulation, pouvant varier en intensité au courant de la journée en fonction des activités pratiquées. A ceci s’ajoute la raideur, une déformation, une boiterie, et la perte progressive des muscles du membre atteint. Dans certains cas, les douleurs peuvent être très handicapantes et empêcher le patient de vivre une vie normale.

Comment faire le diagnostic de l’arthrose ?

Le diagnostic d’arthrose doit être porté par un spécialiste en chirurgie orthopédique, le plus souvent sur la base de radiographies de l’articulation concernée. Dans certains cas, des examens d’imagerie complémentaires peuvent être utiles au diagnostic.

Comment traite-t-on l’arthrose ?

Le traitement initial de l’arthrose se concentre sur le soulagement des douleurs. Lors de stades débutants, la plupart des patients seront soulagés par des antalgiques, séances de physiothérapie et l’adaptation de leurs activités quotidiennes. Lorsque les douleurs ne sont plus soulagées de cette manière, votre chirurgien peut, si cela est indiqué, discuter avec vous d’une opération de remplacement de l’articulation douloureuse par une prothèse.