Chirurgie réfractive

Technique éprouvée depuis plus de 35 ans, la chirurgie réfractive regroupe tous les traitements des yeux permettant de corriger les troubles de la vision.

Après l’intervention, le patient peut se passer de l’usage quotidien de lunettes ou de lentilles de contact selon le type de traitement choisi.

La chirurgie réfractive est destinée à tout patient dès l'âge de 20 ans ayant une vue stabilisée et souffrant de myopie, d’hypermétropie, d’astigmatisme et/ou de presbytie.

Il existe aujourd’hui quatre traitements différents (SMILE, Femto-Lasik, PRK, implant ICL), le plus adapté au patient étant déterminé lors de la consultation avec le médecin.

Nos sites de Chirurgie Refractive

Beau-Rivage
Eaux-Vives
La Providence
Valère
Zurich

Nous sommes spécialisés dans les procédés au laser suivants

Informations complémentaires sur les différentes méthodes de laser ophtalmique

Procédé SMILE
Méthode Femto-LASIK
Procédé LBV
Technique PRK
Technique ICL
<p>La chirurgie réfractive et ses techniques, <a href=

La chirurgie réfractive et ses techniques, Dr Christian De Courten

Le principe du procédé au laser

Les impulsions lumineuses à haute énergie émises par le laser éliminent une partie de la surface de la cornée pour en modifier la forme et la courbure de manière à corriger l’indice de réfraction et à rectifier l’amétropie. 

La chirurgie réfractive est une technique éprouvée. Le terme de chirurgie réfractive regroupe les opérations ophtalmiques qui modifient la réfraction globale de l’œil et remplacent ainsi les corrections optiques conventionnelles telles que les lunettes ou les lentilles de contact, ou du moins en réduisent sensiblement la puissance nécessaire. 

Pour qui ?

En cas de troubles visuels tels que la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie, le recours au laser est en principe indiqué. 

L’éventualité d’une intervention au laser dépend notamment de l’épaisseur de la cornée concernée et du fait que la cornée ne soit pas trop molle en raison d’une lésion congénitale. En effet, la cornée humaine ne mesure qu’un demi-millimètre au centre du globe oculaire et un peu plus au bord de celui-ci. Lors d’une intervention chirurgicale impliquant une incision directe dans la cornée, il est important qu’il reste une cornée d’environ 300 micromètres d’épaisseur. 300 micromètres représentent un peu plus de la moitié de l’épaisseur initiale de la cornée. Ces valeurs de mesure doivent impérativement être prises en compte, car si l’on enlève trop de cornée, des troubles de la cicatrisation ou même des protubérances peuvent survenir a posteriori et entraîner une dégradation de l’acuité visuelle. L’âge et d’éventuels antécédents médicaux jouent également un rôle dans la réponse à la question de savoir si la personne concernée est finalement éligible pour le procédé au laser des yeux.  

Une intervention au laser est judicieuse à l’âge adulte et seulement si les valeurs visuelles du patient sont restées stables un à deux ans avant l’intervention prévue, c’est-à-dire qu’elles n’ont pas changé. 

D’autres critères d’exclusion pour un traitement oculaire à l’aide d’un laser peuvent être une inflammation oculaire aiguë ou une sécheresse oculaire. En effet, cette méthode chirurgicale réfractive affaiblit la cornée. Si la patiente ou le patient présente des maladies associées à des troubles de la cicatrisation et à des réactions inflammatoires (comme le diabète, les maladies auto-immunes ou les maladies du tissu conjonctif), l’opération au laser des yeux doit également être évitée. 

Taux de réussite élevé

De plus en plus de personnes optent pour le laser pour une bonne vision durable, même sans lentilles de contact ni lunettes. Le taux de réussite du procédé au laser est élevé – dans la plupart des cas, le résultat de la correction est durable – et, chez de nombreux patients, le résultat de l’intervention se voit littéralement.

Dans les rares cas où le traitement au laser n’a pas donné le résultat escompté, il est recommandé de procéder à une nouvelle correction des yeux au laser.

Toutefois, le procédé au laser ophtalmique ne convient pas à tout le monde. Il est indispensable, avant une éventuelle intervention, que tous les examens préalables nécessaires soient réalisés par un spécialiste et que tous les avantages et inconvénients soient expliqués et pesés en détail. 

Traitements

Pour chaque trouble visuel, il est important de recourir à la méthode de traitement adaptée. On distingue les cinq procédés suivants : 

Une intervention chirurgicale au laser dans l’œil se fait en ambulatoire avec anesthésie locale. Elle dure environ 30 minutes. La personne est allongée pendant que l’ophtalmologue est assis derrière elle. L’œil qui n’est pas traité est recouvert – en même temps, la patiente ou le patient regarde avec l’œil à traiter une lumière dite de fixation. Afin de pouvoir suivre la position des yeux et compenser efficacement les mouvements involontaires des yeux, le laser est en outre équipé d’un système approprié. 

À l’aide d’impulsions lumineuses, le laser élimine alors avec une grande précision le tissu cornéen précalculé et corrige l’amétropie ou l’astigmatisme.  

Effets secondaires 

Comme toute autre opération, le traitement au laser peut aussi provoquer des effets secondaires tels que des sensations de grains de sable, de photophobie et des démangeaisons. Pour une cicatrisation optimale, il est recommandé de ne pas toucher l’œil ou de ne pas le frotter. D’autres effets indésirables peuvent être des infections, qui nécessitent un traitement médicamenteux. 

Examens de contrôle 

Même en cas de traitement des yeux par procédé au laser, des examens ophtalmologiques réguliers sont indispensables pour vérifier si la cornée s’est stabilisée. 

Contacter la clinique la plus proche

Trouver un médecin

Nos spécialistes ont de nombreuses années d'expérience. Nous garantissons une évaluation et un diagnostique rapides et professionnels ainsi qu'un traitement selon les possibilités les plus modernes.