Urologie

L’urologie est spécialisée dans le diagnostic et le traitement des maladies des reins, de la vessie, de l’urètre et des organes sexuels masculins. Ces derniers comprennent le pénis, le scrotum, les testicules, l’épididyme, les canaux déférents et la prostate.

Nos compétences clés

Cancer de la prostate
Maladies des reins et des voies urinaires
Vasectomie et vasovasostomie

Qu’est-ce que l’urologie ?

La principale responsabilité d’un ou d’une urologue réside dans le dépistage précoce des cancers. C’est pourquoi l’urologie englobe différentes méthodes de diagnostic permettant de détecter de manière précoce le cancer du rein, de la prostate, de la vessie ou des testicules.

Il serait toutefois faux de penser que l’urologie se concentre exclusivement sur le traitement des maladies masculines, car les femmes souffrant par exemple d’une maladie de l’uretère ou de la vessie consultent également un ou une urologue.

Traitements

La spécialité médicale de l’urologie englobe notamment le traitement en cas de :

L’urologue dispose des méthodes de traitement les plus diverses, en fonction du diagnostic. Les inflammations sont généralement traitées par l’administration de médicaments, tandis que d’autres maladies nécessitent souvent une intervention chirurgicale, les petites opérations telles que la vasectomie, la biopsie de la prostate ou la circoncision pouvant être réalisées en ambulatoire.

En cas de cancer, le traitement est interdisciplinaire. En d’autres termes, les experts des spécialités concernées collaborent étroitement afin d’obtenir le meilleur résultat thérapeutique possible.  

Notre équipe de spécialistes dispose d’une infrastructure opératoire ultramoderne dans différentes cliniques :

Robot opératoire daVinci®

Les interventions chirurgicales avec le robot chirurgical daVinci® constituent une évolution de la chirurgie dite en trous de serrure (médicalement : laparoscopie). Cette méthode consiste à réaliser plusieurs petites incisions (au lieu d’une grande incision abdominale) qui permettent d’introduire une caméra et les instruments dans la cavité abdominale. Au cours de plusieurs interventions, il a été démontré qu’elles peuvent être réalisées avec la même qualité que les procédures ouvertes, mais qu’elles sont plus douces pour les patients (moins de douleurs, hospitalisation plus courte, capacité de travail plus rapide et résultat plus esthétique).

Biopsie par fusion Artemis

La biopsie par fusion Artemis offre des avantages considérables dans le dépistage du cancer de la prostate. Ce système permet un prélèvement de tissu de haute précision, assisté par un robot. Même les plus petites zones suspectes peuvent ainsi être localisées avec exactitude, ce qui permet un diagnostic nettement plus précis et un traitement plus ciblé.

Microscope chirurgical lors de la vasovasostomie

Le microscope chirurgical permet d’effectuer des opérations avec des fils tout juste deux fois plus épais qu’un cheveu humain. Cette méthode est utilisée en vasovasostomie.

CyberKnife®

Dans le cancer de la prostate, le CyberKnife – une méthode radiochirurgicale – sert d’alternative ou de complément aux méthodes conventionnelles. En radiochirurgie, une dose très élevée est injectée dans la prostate en ménageant au maximum les tissus sains. Le traitement par CyberKnife est généralement réalisé en seulement 5 séances afin d’obtenir un traitement aussi efficace et doux que possible dans un cadre ambulatoire.

Urgences urologiques

  • En cas de torsion des testicules : si l’on n’opère pas rapidement (dégagement du testicule, détorsion et orchidopexie, fixation du testicule dans la bonne position), on risque la mort du testicule.
  • En cas de colique néphrétique aiguë, qui provoque des douleurs très intenses ; d’après les femmes qui ont enfanté, les douleurs sont aussi intenses que des contractions au moment de l’accouchement. La colique néphrétique est le plus souvent déclenchée par des calculs rénaux ou urétéraux ; outre le traitement médicamenteux de la douleur, la pose d’un cathéter urétéral (pigtail) est parfois nécessaire.
  • En cas d’urosepsis (septicémie en raison de l’inflammation des voies urinaires). Si celle-ci est associée à une congestion rénale, la pose en urgence d’un cathéter urétéral est nécessaire. 
  • En cas de macrohématurie : le sang dans l’urine est visible à l’œil nu. 
  • En cas de blessures au niveau des organes génitaux : l’urologue s’occupe de procéder à un traitement immédiat et généralement chirurgical.

FAQ

Dans quels cas une femme consulte-t-elle un urologue ?

Les femmes consultent généralement un urologue pour toutes les maladies de la vessie et de l’uretère, par exemple pour traiter une cystite chronique.

À partir de quel âge est-il conseillé de consulter un urologue ?

Il est recommandé aux hommes de consulter un urologue au plus tard à partir de 45 ans afin de se soumettre à des examens préventifs importants pour le dépistage précoce des altérations malignes de la prostate. La règle suivante s’applique toutefois ici aussi : « le plus tôt est le mieux », c’est pourquoi même les jeunes hommes peuvent consulter un urologue à un stade précoce dans le cadre du dépistage précoce de la maladie.

Cliniques avec cette spécialité

Trouver un médecin

Nos spécialistes ont de nombreuses années d'expérience. Nous garantissons une évaluation et un diagnostique rapides et professionnels ainsi qu'un traitement selon les possibilités les plus modernes.